Archives du mot-clé Vox Populi

120: Election départementale 2015, canton de Saint-Cyr-Sur-Loire : quand Pierre-Louis Mériguet fait chanter une chanson néofasciste à ses enfants.

Depuis 2009 et l’accession de Marine Le Pen à la direction du FN, on nous le répète sur tous les tons, le FN est dé-dia-bo-li-sé ! Oubliés les dérapages sur les points détails de l’histoire, les agressions d’élues PS, les rencontres avec d’anciens Waffen-SS et autres frasques de Le Pen père. A tel point que même Manuel Valls, qui trouve qu’il n’y a pas assez de « blancos » sur le marché de sa ville pourrait passer pour plus raciste qu’elle !

Comme si le FN se limitait aux apparitions calculées de Le Pen fille. Pourtant, régulièrement, des prises de positions douteuses de la part de responsables ou de candidat-es FN font scandale, nous rappelant la réalité de ce parti, les blogs antifascistes comme les médias s’en faisant particulièrement l’écho ces dernières semaines.

En Touraine, vous êtes nombreux désormais à connaître le parcours et faits d’armes de Pierre-Louis Mériguet, ancien dirigeant du groupe identitaire Vox Populi Turone. Rappelez-vous, celui qui défilait encore récemment aux flambeaux tous les ans lors de la « Marche de la fierté tourangelle » , qui organisait des contre-Gay pride avec des néonazis au service d’ordre, qui balançait des chaises sur ses opposants de gauche et qui giflait ses adversaires politiques à la sortie de la messe.

Depuis, Pierre-Louis Mériguet est entré au FN, Vox populi lui a servi de tremplin, au grand dam de ses troupes aujourd’hui désoeuvrées et flouées !

Depuis son entrée au FN, Mériguet affiche un profil respectable (il parle de lui à la 3ème personne…) pour être dans la ligne de la dédiabolisation, quitte à tricher avec son passé, comme le montre sa biographie de candidat aux cantonales :

Techniquement, on peut effectivement appeler « initiative politique » des rassemblements anti-Gay pride au cours desquels des slogans néofascistes tels que « aujourd’hui l’anarchie, demain l’ordre nouveau ! » sont hurlés. On peut aussi appeler « engagement culturel » le fait d’être le chanteur d’un groupe de Rock dit Identitaire Français (RIF) càd néonazi, pardon, « national-catholique » car il y a bien une différence : la même qu’entre le nazisme et le franquisme…

Mais derrière le vernis propret qu’impose la dédiabolisation, Pierre-Louis Mériguet reste en privé fidèle à lui-même : un militant d’extrême-droite radicale, avec les valeurs qui vont avec.

Ainsi, fin 2012 début 2013, France 3 Centre réalisait un reportage complaisant sur son groupe, avalant déjà son discours bien propre sur lui sans chercher à vérifier ses dires, expliquant par exemple qu’aucun néonazi n’était présent dans sa structure. Ce que des antifascistes avaient alors réfuté, preuves à l’appui.

Pierre-Louis Mériguet ? On connait la chanson…

Eh bien, à la même époque, en privé, Mériguet était bien moins clean. Ainsi, alors qu’il se présentait comme un notable tout à fait respectable ayant eu une jeunesse certes agitée mais révolue devant les caméras de France 3 Centre, en privé, Mériguet faisait chanter à ses jeunes enfants l’une des chansons phare de son groupe Insurrection. Cette chanson, intitulée « Combattants d’Occident » (album Honneur et Fidélité, Patriote Productions, 2001), classique de son répertoire qu’il affectionne à reprendre à la guitare sèche lors de concerts privés, appelle au meurtre des non-européens, à la guerre (au sens propre) contre les immigrés, le tout dans une ambiance très « croisade ».

Morceaux choisis : « l’envahisseur a conquit notre terre. […] dirigés et manipulés par des médias dégénérés, (…) les hommes et les femmes de mon sang sont devenu esclaves du Serpent »

Sur l’enregistrement inédit que nous dévoilons aujourd’hui, trouvé en mai 2013 sur le compte Soundcloud de Pierre-Louis Mériguet, on peut entendre, à partir de 1 min 05, les jeunes enfants Mériguet reprenant un couplet : « quand je suis au désespoir, je pense à notre grande histoire, à tous ces braves combattants qui sont morts pour l’Occident, à tous ces fiers chevaliers croisés défenseurs de la chrétienté. Nos ancêtres se sont sacrifiés pour l’Europe et sa liberté. »

Le père reprend ensuite le chant : « mais aujourd’hui, c’est à mon tour d’aller souffrir par amour, j’aime mon peuple et ma patrie, pour eux je donnerais ma vie.(…) l’ennemi paiera dans son sang l’invasion de notre continent ».

On est loin des chansons d’Henri Dès ou des traditionnelles comptines pour enfants.

Pourtant, pour violentes que soient les paroles, ce ne sont pas les pires du répertoire de Mériguet. Celui-ci compte également à son actif une reprise (placée en « titre fantôme » ) de « Maréchal nous voilà », une chanson ( « Honneur et fidélité » qui donne son titre à l’album ) dont le refrain reprend la devise de la Waffen-SS ( « Meine Ehre heißt Treue » : Mon honneur s’appelle fidélité), des chansons remettant en cause la théorie de l’évolution, d’autres ciblant la Franc-maçonnerie, et, comble pour un amoureux de l’ordre comme lui, une chanson intitulée « Flic républicain », dont le refrain simpliste est devenu un classique à l’extrême droite « Flic républicain, honte du genre humain » .

Cet épisode, au delà de l’inquiétude qu’il peut légitimement créer quant à l’éducation que subissent ces enfants, illustre une tendance générale au FN : mettre les idées sous le tapis, avancer masqué, nier l’évidence et mentir autant sinon plus encore que les autres partis. Pierre-Louis Mériguet, contrairement à ses affirmations, n’a pas rompu avec ses passions de jeunesse, et, bien pire, il refile le virus néofasciste à ses enfants, pourtant déjà scolarisés dans l’enseigment catholique hors contrat.

Le FN, loin de s’être désormais libéré de ses démons autoritaires et réactionnaires avec l’arrivée de Le Pen-fille, s’est contenté de les cacher et est devenu une entreprise de recyclage de cadres d’extrême-droite la plus radicale (Identitaires, néonazis, etc.), Mériguet en étant un exemple caricatural.

 
Que penses-tu de cet article ?
  • Très intéressant (0)
  • Intéressant (0)
  • Utile (0)
  • Dispensable (0)
  • Sans intérêt (0)

Articles connexes

06 décembre 14h30 : rencontre/débat ” L’extrême droite : mieux la connaître pour mieux la combattre ” avec La Horde


Afficher une carte plus grande

L’extrême droite française a connu ces derniers années des bouleversements qui ont changé sa physionomie. Dans le même temps, les représentations du mouvement nationaliste n’ont pas vraiment évolué dans l’opinion : or, pour la combattre efficacement, il est nécessaire de bien connaître l’extrême droite, à la fois dans son évolution récente et dans son état actuel, afin d’adapter la riposte antifasciste à la réalité. C’est pourquoi nous vous proposons, après un diaporama qui présente les grandes « familles » de l’extrême droite, de débattre avec nous sur les moyens les plus efficaces pour les combattre. Présenté par La Horde, site méchamment antifasciste.

Que penses-tu de cet article ?
  • Très intéressant (0)
  • Intéressant (0)
  • Utile (0)
  • Dispensable (0)
  • Sans intérêt (0)

Articles connexes

95: Le néofasciste Philippe Vardon invité ce jeudi 20/11 par le Cercle Jean Royer

Copie écran Site NRCO 17/11

Au contraire de la Nouvelle République, le Grand Hôtel de Tours n’annonce pas la venue de Philippe Vardon (inamovible président de Nissa Rebela) en tournée dans toute la France pour son dernier livre mais assume sans mal puisque l’article Le Grand Hôtel de Tours accueille de nouveau l’extrême-droite radicale publié sur sa page FB par la Rotative y est depuis 10 jours. Ce n’est pas en effet une première, cet hôtel de luxe a accueilli presque toutes les conférences du Cercle Jean Royer (de Ménard à Bompard en passant par Vanneste). Ce collectif de fait, fondé en septembre 2012 par des militants Vox Populi afin de remplacer l’Association Sociale et Culturelle Tourangelle transformée en Vox Populi (JO mars 2013) est un lointain descendant du Cercle 1571 qui est à l’origine de la structuration de la galaxie identitaire sur l’agglomération tourangelle. Pour autant le CAT n’appelle pas à une mobilisation contre la venue du poids lourds identitaire : pourquoi ?

Depuis la dissolution de Vox populi condition sine qua none pour l’adhésion de Pierre-Louis Mériguet au FN, la galaxie identitaire est discrète et plutôt mal en point. Alors que les précédents événements du Cercle Jean Royer drainaient visiblement du monde, Philippe Vardon risque d’avoir une salle mal remplie :

Pierre-Louis Mériguet a certes retweeté son ami Philippe le 05 novembre mais se garde bien de battre le rappel publiquement, il a visiblement d’autres préoccupations (pécuniaires ? ) :

Ce qui n’est pas fair play eût égard au nombre d’événements concurrents comme le rappelle l’ex suppléant FN aux cantonales 2011 sur Bourgueil Laurent Arrondeau et ça donne l’occasion aux militant-es du CAT d’économiser leur temps et leur énergie !

Ce même Laurent très discret ces dernières années sait quand même nous rappeler qui il est :

PS : si vous ne savez pas quoi faire ce soir…

Que penses-tu de cet article ?
  • Très intéressant (0)
  • Intéressant (0)
  • Utile (0)
  • Dispensable (0)
  • Sans intérêt (0)

Articles connexes

89: Jamel Debbouze contre les « Tourangeaux de souche » (Vice, 25/04/12)

Le 17 mars dernier à Tours, j’ai voulu fêter la St Patrick. Je m’imaginais déjà chapeau vert et Guinness à la main quand je suis tombée sur une avenue embouteillée de policiers encerclant un groupe d’une trentaine de personnes, devant le Palais de justice. Ce petit attroupement scandait un de ces refrains bien connus des gens tout à droite de la droite : « racailles partout, justice nulle part ! » ou une connerie du genre. Jusque là, rien de bien intéressant.

  Lire la suite sur Vice.
Que penses-tu de cet article ?
  • Très intéressant (0)
  • Intéressant (0)
  • Utile (0)
  • Dispensable (0)
  • Sans intérêt (0)

Articles connexes

Vox populi c’est fini, Mériguet au taquet !

Le PCF et le Front de Gauche avaient demandé la dissolution de Vox Populi lors de voeux adoptés lors de conseils municipaux à Saint Pierre des Corps et à Tours, nous étions les premiers à vous annoncer la mise hors ligne de leur site internet (mais l’abonnement au nom de domaine n’est pas résilié à ce jour), Vox Populi c’est fini  :

Mais qu’est-ce qui a poussé Pierre-Louis Mériguet à dissoudre Vox Populi ? En partie l’action énergique du CAT mais pour l’essentiel il s’agit surtout de visées égoïstes et électoralistes…

De Vox populi au RBM, du RBM au FN

Souvenez-vous, en septembre dernier un certain nombre de cadres identitaires dont  P. Vardon (Président de Nissa Rebella, groupe niçois du Bloc Identitaire) adhéraient au RBM avant de voir leur adhésion annulée par Marine Le Pen sauf… Pierre-Louis Mériguet. Pourtant le médiatique Gilbert Collard (ténor de la lutte contre cette infiltration trop voyante) informé de l’adhésion de Mériguet n’a pas souhaité donner suite : ” envoyez moi un dossier ” … Pourtant Mériguet restait président de Vox populi alors que Vardon avait démissionné de Nissa Rebella !

Pour adhérer au FN, il fallait faire preuve d’allégeance donc dissoudre Vox Populi sinon végéter dans la coquille vide RBM avec des individus passionnants et charismatiques tels que Jean-Guy Protin… Mériguet s’est rapidement vue récompensé :

Prudent, le compte twitter n’a pas été supprimé, il est même encore actif mais ne publie plus que du contenu acceptable :

Bref, Mériguet semble copier la stratégie de dédiabolisation qui a provisoirement et partiellement réussi à Marine Le Pen…

Mériguet sort du bois : la récupération de l’assassinat d’Hervé Gourdel.

Longtemps connu sous le pseudo Louis Dubois avant que les antifascistes ne révèlent l’imposture, Pierre-Louis Mériguet  aspire à nouveau à un certain anonymat et signe donc ses courriels Thomas Dupond (cette fois ci, sans aucun rapport avec ses noms et prénoms). Car c’est bien Mériguet qui a tenu la vedette ce dimanche soir lors du rassemblement hommage à Hervé Gourdel d’une trentaine de personnes devant la mairie  entre 19h30 et 20h30 ; rassemblement qui avait été appelé via les médias sociaux à l’aide d’une affiche unique personnalisée par ville, affiche largement diffusée par le FN et les Identitaires :

Les ex Vox Populi étaient bien présents, les autres participant-es étaient de la droite catholique ultra comme le démontraient la présence des drapeaux de la Manif Pour Tous. Il faut noter la présence de Yves Desrousseaux, ancien cadre supérieur d’EDF (délégué général de la branche Amérique d’EDF) aujourd’hui retraité :

Cet ancien élu UMP de la précédente mandature à la Communauté de Communes du Grand Ligueillois fait partie du même réseau militant que Ghislain Caillaud et son père (actuel vice président chargé de l’économie et de l’habitat de cette Communauté de Communes), il est donc logique de le retrouver aux côtés de Mériguet qui continue à tisser sa toile non seulement au FN mais aussi dans la frange la plus droitière de l’UMP…

Que penses-tu de cet article ?
  • Très intéressant (0)
  • Intéressant (0)
  • Utile (0)
  • Dispensable (0)
  • Sans intérêt (0)

Articles connexes

76: La Nouvelle République et Vox populi se réconcilient

En novembre 2013, des militants de Vox Populi occupaient les locaux de la Nouvelle République et criaient haut et fort à la censure de leurs idées. Aujourd’hui, la NR redresse la barre et passe à leur place une petite annonce.

On se souvient de l’esclandre des militants de Vox Populi qui, en novembre dernier, accusaient la Nouvelle République de ne pas suffisamment relayer les activités de leur petit groupuscule d’extrême-droite identitaire. Dernièrement, les néo-fascistes tourangeaux se sont fait plutôt discrets, mais la NR semble avoir décidé de redorer leur blason et passe, à leur place, une petite annonce de très mauvais goût.

Lire la suite sur La Rotative.

Que penses-tu de cet article ?
  • Très intéressant (0)
  • Intéressant (0)
  • Utile (0)
  • Dispensable (0)
  • Sans intérêt (0)

Articles connexes

55: Vox populi en perte de vitesse ?

Cela fait plus d’une semaine que le site de Vox populi est hors ligne (ou plus précisément en ” maintenance ” ), plus de FB, Twitter au point mort… Pour autant cela peut être simplement un soucis technique et il n’est pas dit que Vox populi ait été emporté par la ” vague Bleu Marine ” ni que la disgrâce de PM Couteaux ait signé la fin des ambitions de Pierre-Louis Mériguet. De plus il resterait toujours les Loups Turons. Bref le CAT n’est pas près de se mettre en veille…

 

Le site n’est plus en ligne

Vox Populi n’est plus en ligne.
Que penses-tu de cet article ?
  • Très intéressant (2)
  • Intéressant (0)
  • Utile (0)
  • Dispensable (0)
  • Sans intérêt (0)

Articles connexes

23: A Tours, le Front National recrute sur sa droite

Le Front National a dévoilé sa liste aux municipales de Tours dans La Nouvelle République le 4 mars. Dans la foulée, le leader du groupuscule d’extrême-droite Vox Populi s’est félicité de la présence sur la liste de l’une de ses militantes, Christelle Civeaux.

L’acronyme RBM correspond au « Rassemblement Bleu Marine ». A propos de ce « rassemblement », on peut lire ce qu’en disait le journaliste Abel Mestre dans un article du blog Droite(s) Extrême(s) :

Ce parti jumeau du FN, présidé par Marine Le Pen, avait initialement pour but d’attirer des candidats “modérés” qui n’osaient pas adhérer directement au FN. Ce qui avait d’ailleurs fait dire à Jean-Marie Le Pen que le RBM était pour les “tièdes”. A l’occasion des municipales, le Rassemblement se fait remarquer par les sorties et les profils plus que radicaux de certains de ses candidats.

La suite sur La Rotative  
Que penses-tu de cet article ?
  • Très intéressant (0)
  • Intéressant (0)
  • Utile (0)
  • Dispensable (0)
  • Sans intérêt (0)

Articles connexes

16: Pierre-Louis Mériguet encore condamné

Désaccord politique à la sortie de la messe. Le leader de Vox Populi gifle un avocat et écope d’une amende de 150 euros. Encore un recul pour Mériguet dans sa quête de respectabilité. Rappelons que le leader du groupuscule identitaire local brigue une place sur les listes FN pour les élections municipales.
  Lire la suite sur La Rotative
Que penses-tu de cet article ?
  • Très intéressant (2)
  • Intéressant (0)
  • Utile (0)
  • Dispensable (0)
  • Sans intérêt (0)

Articles connexes

France Bleu Touraine et la com’ bidon du FN

Dans un article publié le 12 janvier 2014, France Bleu Touraine annonce que “pour les élections municipales de mars prochain, le Front National fait un retour en force en Touraine”. Sans prendre aucune pincette, la journaliste assure que les adhésions au parti d’extrême-droite ont progressé en Indre-et-Loire, et déclare que le FN compte 1 000 membres dans le département. Or, s’il est certain que l’extrême-droite bénéficie en ce moment d’un climat favorable, il est généralement d’usage de prendre une certaine distance vis-à-vis de la communication des partis politiques sur leurs nombres d’adhérents, et de parler de “membres revendiqués”. Rien de tel ici : pour Fanny Bouvard, “le parti de Marine Le Pen a aujourd’hui le vent en poupe” et il n’est nullement question pour elle de remettre en cause les assertions du parti. La suite sur La Rotative
Que penses-tu de cet article ?
  • Très intéressant (0)
  • Intéressant (0)
  • Utile (0)
  • Dispensable (0)
  • Sans intérêt (0)

Articles connexes