Archives du mot-clé Solidaires 37

146: Le CAT au forum Solidaires 37 samedi 14 novembre

Le samedi 14 novembre 2015, de 15h00 à minuit, à la maison des syndicats, 18 rue de l’Oiselet, 37550 Saint Avertin

Inscrivez vous avant le 7 novembre 2015 auprès de militant-es ou à SOLIDAIRES 37 : 02 47 28 39 94 ou 06 75 41 19 10 ou par mail à solidaires37@orange.fr

Vous pouvez venir avec vos enfants, des animateurs leur tiendront
compagnie de 15h00 à 20h00.

Prévenez-nous impérativement de leur présence et de leur âge !

Tout au long de l’après midi :

les stands et expositions de diverses associations : Les Amis de Demain le Grand Soir, Collectif santé, collectif antifasciste tourangeau, Retirada 37, Osez Le Féminisme, etc.

Librairie : choix de livres adultes et enfants

Buvette

FEMMES : Le combat continue !

Elles sont migrantes ou filles d’immigrants, et syndicalistes. Elles ont choisi de s’engager face à la dureté des conditions de travail et à la précarité des salariés dans les secteurs du nettoyage, du commerce, des services aux particuliers, d’industries à l’agonie, où l’on retrouve nombre de femmes issues de l’immigration.

En provenance d’Afrique du Nord et d’Afrique de l’Ouest, elles s’inscrivent dans une histoire migratoire post-coloniale qui imprègne leur cheminement individuel. Travailleuses et syndicalistes, elles bousculent les stéréotypes sur les « femmes immigrées ».
Activistes en milieu masculin, elles sortent des rôles féminins attendus.

Partout où elles se déplacent et militent (leur banlieue de résidence, leur lieu de travail, une usine qui ferme avec des licenciements, le syndicat, les réunions, les négociations, les manifestations, dans l’espace public ou privé), elles incitent leurs interlocuteurs à modifier leur regard sur les femmes, sur les immigré-e-s, sur les ouvrièr–e–s et les précaires. Par–delà les conflits du travail, elles nous racontent une démarche d’émancipation individuelle et collective dans une société où sexisme et racisme restent d’actualité, tandis que s’accentue la précarisation du salariat.
Dans l’espoir d’être traitées, enfin, « d’égal à égales ».

L’Engrenage est une coopérative d’éducation populaire qui vise à réintroduire du politique dans le débat public pour libérer l’expression populaire, fertiliser nos contradictions, travailler nos représentations et cultiver l’intelligence collective. C’est pourquoi nous avons fait appel à cette coopérative pour animer un atelier/débat dans le cadre de notre Forum.
« S’il suffisait de décréter la parité hommes-femmes pour lutter contre le sexisme, ça se saurait ». Cet atelier est destiné à celles et ceux qui souhaitent travailler l’articulation entre éducation populaire et phénomène de discrimination, entre luttes et revendications, reposant sur le genre.

Pour celles et ceux qui souhaitent comprendre les inégalités sociales de genre, qui souhaitent se conscientiser et s’émanciper de la place genrée à laquelle elle-il est assigné-e, dans le but d’agir sur son environnement professionnel, militant et personnel…

Dès 15h00 : accueil

De 15h30 à 17h00
Atelier/débat animé par la Coopérative d’Education Populaire l’Engrenage « les discriminations de genre »

17h15-18h00 : Projection du film « d’égal à égales » de Corinne Melis et Christophe Cordier

Suivi d’un débat 18h00-20h00 avec Corinne Melis (réalisatrice), Cécile Gondard-Lalanne (porte parole de Solidaires) et des éducatrices populaires de l’Engrenage.

20h00 : restauration sur place : Repas complet hors boisson 10 euros

5 euros chômeurs, étudiants et précaires

Gratuit enfants moins de 10 ans

Réservation CONSEILLEE

À partir de 21h30, place à la musique…

“MORDOR”, groupe de rock pêchu »

« VERS SOLIDAIRES » groupe de rock militant (SUD PTT)

Entrée gratuite

Que penses-tu de cet article ?
  • Très intéressant (0)
  • Intéressant (0)
  • Utile (0)
  • Dispensable (0)
  • Sans intérêt (0)

Articles connexes

6: Retour sur une formation antifasciste intersyndicale (27/28 novembre)

La montée en puissance des arguments du Front National et des idéologies nationalistes ou réactionnaires au sein de ce qu’il est convenu d’appeler le débat public est perçue par de nombreux militants syndicaux qui y sont parfois confrontés sur leurs lieux de travail et dans les entreprises. Les deux journées de formation organisées les 27 et 28 novembre à la Maison des syndicats de Saint Avertin par la CGT, la FSU et SUD-Solidaires avaient pour but de permettre aux militants de mener une réflexion et de poser les questions que soulève un climat fascisant.
De nombreux thèmes ont été abordés au gré des échanges et des interventions. Nous proposons d’en donner ici un aperçu. La suite sur La rotative
Que penses-tu de cet article ?
  • Très intéressant (0)
  • Intéressant (0)
  • Utile (0)
  • Dispensable (0)
  • Sans intérêt (0)

Articles connexes

5: Formation : La montée de l’extrême-droite et ses dangers pour les salariés

Formation commune à SOLIDAIRES / CGT / FSU 27 et 28 novembre prochain (salle C, à la Camusière (Maison des syndicats), St Avertin).

Se renseigner auprès de SOLIDAIRES 37, CGT 37 ou FSU 37 pour les modalités.

Programme de la formation :

Mercredi 27 novembre 2013  :

De 9h30 à 12H,

intervention de l’institut d’histoire sociale de la CGT 37 (sur la situation dans les années 50 et les luttes anti-fascistes dans les entreprises).

De 14h à 17 H, projection du film “mains Brunes sur la ville” Débat avec Bernard Richard (un des 2 réalisateurs).

Jeudi 28 novembre 2013  :

De 9h30 à 12H et de 14H à 17H : Intervention des syndicalistes de VISA (historique et actualité de l’extrême-droite, décryptage du programme économique du FN, comment combattre le FN et l’extrème-droite).

Les repas se prendront sur place et seront payés par nos unions départementales.

Depuis quelques temps, à Tours comme ailleurs en France, nous constatons une montée de l’extrême droite et de ses idées. Nous subissons une banalisation des idées racistes, de l’homophobie, du sexisme… Nos télés et journaux sont envahies de discours haineux. Des gens se font agresser, défigurer, parfois même tuer, pour leur couleur de peau, leurs idées politiques. Cela nous donne une idée de ce à quoi ressemblerait notre société si l’extrême droite prenait le pouvoir. Face à cela, nous ne pouvons rester sans réagir. Nous devons nous former et nous armer pour savoir comment combattre ces idées.

Que penses-tu de cet article ?
  • Très intéressant (0)
  • Intéressant (0)
  • Utile (0)
  • Dispensable (0)
  • Sans intérêt (0)

Articles connexes