Archives du mot-clé Joué-Lès-Tours

Succès du rassemblement de soutien aux 2 Professeurs des écoles visées par la Journée de Retrait de l’Ecole

Texte SUD Education 37, Photo et [complément d’informations] CAT.

Plus de 250 personnes ce soir [sans compter la douzaine de policier en tenue ou en civil visibles]. Merci à tous. Nous invitons toutes les personnes qui le souhaitent à manifester leur soutien de manière individuelle et ou collective directement à la collègue incriminée par JRE : soutienmaitressejlt@gmail.com

JRE : Tu vois le genre ?

On savait que JRE (Journée de Retrait de l’Ecole), était adepte des fausses rumeurs, de la théorie du complot et disposait du relais actif de toute la blogosphère d’extrême-droite afin d’affecter et d’infecter la société civile.

Lorsque ce collectif affirmait que la masturbation était inscrite dans les programmes scolaires de maternelle, a priori, nous pouvions en rire tant était absurde l’idée même. Mais nous aurions surtout dû nous mobiliser davantage, dénoncer et rechercher les finalités ainsi que les motivations de cette association.

Depuis peu, JRE cherche à déstabiliser par des moyens et des stratégies aussi ignobles que dévastatrices.

Les accusations graves et diffamatoires portées par le mouvement JRE à l’encontre d’une de nos collègues et de la directrice de l’école sont intolérables. Elles ont aussi jeté la suspicion sur tout le groupe scolaire Blotterie.

La diffusion d’une vidéo grotesque et mensongère, sur les réseaux sociaux, n’a pour seul et unique but que d’attaquer l’école publique et laïque que nous défendons tous.

C’est arrivé à l’école Blotterie ! Cependant, chacun doit avoir conscience que cela aurait pu arriver à n’importe lequel ou laquelle d’entre nous, dans la mesure où, la JRE, qui appelait à une nouvelle journée de retrait pour le lundi 31 mars, ne cherchait qu’à trouver un parent à manipuler.

Ces événements sont très graves et nous ne devons pas les minimiser. L’une des collègues diffamée est menacée de mort sur les réseaux sociaux et l’école publique et laïque est injuriée et bafouée.

Pour Sud Education 37, il est primordial de dénoncer cette rumeur et de manifester un soutien solidaire et sans faille à la collègue incriminée.

Il est également essentiel se mobiliser contre ce collectif et son action afin que ceci ne se reproduise plus et qu’aucun citoyen n’en soit plus jamais victime qu’il soit parent ou enseignant.

Dans cette affaire, comme dans toutes les affaires portant atteinte à l’intégrité morale de la personne, la seule manière de faire entendre une injustice est de communiquer sans céder à l’omerta sous prétexte qu’il ne faut pas « faire de vagues ».

N’oublions pas que le temps judiciaire est long et bien que ces accusations soient infondées, la calomnie reste.

C’est pourquoi nous invitons toutes les personnes qui le souhaitent à manifester leur soutien de manière individuelle et ou collective directement à la collègue incriminée par JRE :

soutienmaitressejlt@gmail.com

Nous interpellons l’ensemble des citoyens afin que cette affaire soit la dernière et que les réels buts et motivations de JRE soient mis en lumière et dénoncés.

Que penses-tu de cet article ?
  • Très intéressant (0)
  • Intéressant (0)
  • Utile (0)
  • Dispensable (0)
  • Sans intérêt (1)

Articles connexes

37: Rassemblement lundi 07 avril 2014 17h30 Inspection Académique en soutien aux professeurs visées par la JRE

L’Union syndicale Solidaires dénonce l’attaque grave et ignominieuse menée à l’encontre d’une enseignante en maternelle de Joué-lès-Tours dans l’Indre-et-Loire (37) par le groupuscule d’extrême droite « Journée de retrait de l’école » (JRE) qu’anime Farida Belghoul.

Dans une vidéo d’une dizaine de minutes publiée le samedi 29 mars par le site internet de cette officine, l’enseignante est publiquement accusée d’avoir procédé à des attouchements sexuels sur des enfants de sa classe de maternelle. Ce mensonge calomnieux, diffamant et grotesque est relayé par des commentaires haineux, appelant au lynchage et menaçant de mort notre collègue sur la plateforme You tube de diffusion de la vidéo.  L’association de promotion de « Journées de retrait de l’école » (proche du groupe Égalité et réconciliation d’Alain Soral, qui se définit lui-même comme « national et socialiste ») s’est donnée pour combat imaginaire la dénonciation par tous les moyens d’une prétendue « théorie du genre »… s’attaquant aux principes laïques de l’Ecole notamment par le rejet de l’éducation à l’égalité entre filles et garçons.

Ce groupuscule avait visiblement ciblé cette école pour promouvoir une nouvelle journée de retrait des enfants des écoles qui avait été programmée le lundi 31 mars. Pour mémoire, à l‘occasion de la précédente journée de retrait, ce groupuscule avait affirmé que l’apprentissage de la masturbation était au programme de la maternelle !

C’est dans la plus pure tradition des groupes fascistes que la JRE utilise la diffamation et le mensonge pour appuyer son combat rétrograde et abuser des parents d’élèves.

L’Union syndicale Solidaires appelle les enseignant-es, les parents d’élève et tous les citoyens à soutenir l’équipe éducative de l’école Blotterie de Joué-lès-Tours diffamée par l’association « journée de retrait » en se rassemblant devant l’inspection académique de Tours (Rue E. Vaillant) à 17h30 ce lundi 7 avril.

L’Union syndicale Solidaires appuiera les démarches, y compris juridiques, que mettront en oeuvre nos collègues pour riposter à cette attaque ignoble. L’extrême droite est notre pire ennemie, nous ne la laisserons pas impunément agir, dans l’Éducation nationale comme ailleurs.

Que penses-tu de cet article ?
  • Très intéressant (1)
  • Intéressant (0)
  • Utile (0)
  • Dispensable (0)
  • Sans intérêt (0)

Articles connexes

30: Municipales 2014 à Joué-Lès-Tours : résultats FN par bureau (1er et 2ème tour)

Que penses-tu de cet article ?
  • Très intéressant (0)
  • Intéressant (0)
  • Utile (0)
  • Dispensable (0)
  • Sans intérêt (0)

Articles connexes

27: Pan sur le Front !

On vous avait déjà parlé de la manière dont France Bleu Touraine relayait la communication bidon du Front National. En janvier, une de leurs journalistes reprenait, sans aucune précaution, les déclarations du parti d’extrême-droite concernant son nombre d’adhérents en Indre-et-Loire. Au soir des municipales, une autre journaliste est allée encore plus loin : elle double carrément le score réalisé par la candidate frontiste à Joué-les-Tours :
« Le Front national qui réalise un bon score également à Joué-les-Tours, Véronique Péan est deuxième avec 36,01% des suffrages derrière Philippe Le Breton (Union de la gauche) à 40,39%. »
Lire la suite sur La Rotative
Que penses-tu de cet article ?
  • Très intéressant (0)
  • Intéressant (0)
  • Utile (0)
  • Dispensable (0)
  • Sans intérêt (0)

Articles connexes