Archives du mot-clé Anti-IVG

150: Avortement et cancer du sein : à nouveau un hoax des anti IVG !

Depuis environ 3 ans RIVAGE boite une à deux fois par an les quartiers populaires. Les tracts A5 imprimés sur papier couleur pastel sont assez passe partout, seuls les sujets ne le sont pas : Les dangers du cannabis pour le précédent, Avortement et cancer du sein pour celui boité ce vendredi 13.

RIVAGE ? Vous avez dit RIVAGE ?

Voici la présentation que l’association fait paraître dans le dossier de presse des Marches Pour la Vie

RIVAGE (Rassemblement des Individus Voulant une Action Générale pour l’Enfance) a été fondée en 1997 [le 14 octobre]. [Adresse officielle : BP 43844, 37038 Tours Cedex 1 association.rivage@laposte.net ; siège social situé initialement au 7 rue André Theuriet puis 15 Place François Sicard à partir du 09 mai 2001, elle est désormais au 6 rue du Commerce depuis le 03 mai 2004.] L’association a pour but de protéger l’enfance, de la conception à l’âge adulte, contre toute forme d’agression, d’exploitation ou de manipulation. Ses actions sont celles de toute association militante : manifestations, piquets de protestation, distribution de tracts, courriers aux parlementaires, collage d’affiches… Elle a notamment organisé un piquet de protestation au Parlement européen à Strasbourg en juillet 2002 lors de l’examen du rapport Van Lancker (qui voulait la promotion de l’homosexualité et de l’avortement dès l’école primaire), une manifestation contre l’arrêt Perruche en janvier 2004 et plusieurs manifestations contre la pédophilie et la pornographie.

Présidée par l’inamovible Patrick Bray, RIVAGE est une des neuf associations fondatrices du Collectif « 30 ans ça suffit » qui avait pour but de manifester en famille le dimanche 23 janvier 2005 à 14h30, place de l’Opéra à Paris. RIVAGE participe également à l’organisation des « Marche pour la vie » dont Patrick Bray fait partie du « comité d’honneur et de soutien ». Il fait le discours de clôture de la Marche notamment en 2008.

Par ailleurs, Patrick Bray est le traducteur de l’unique livre édité par l’association en 2001 et présumé épuisé : 99 façons de faire cesser l’avortement (Closed : 99 Ways To Stop Abortion*) de Joseph M. Scheidler, un des plus anciens et des plus influents militants anti IVG aux USA en tant que fondateur de la Pro-Life Action League (créée en 1980 à Chicago).

*Sans cesse réédité, voir http://www.donotlink.com/hcg2 pour le contenu.

Avortement et cancer du sein : un énième mensonge des anti IVG.

Le tract prétend répondre à trois questions :

1°) Est-il vrai qu’il existe un lien entre avortement et cancer du sein ?

2°) Comment s’explique ce lien entre cancer du sein et avortement ?

3°) Pourquoi le ministère de la santé n’alerte-t-il pas les femmes du danger ?

tout en indiquant qu’ « on peut nous demander un article complet ».

Inutile de demander un « article complet » ni même d’aller au delà de la première question pour constater qu’il s’agit d’une vieille rumeur véhiculée par l’extrême droite :

Rivarol se définit comme l’hebdomadaire de l’opposition nationale et européenne. Antisémite, raciste et négationniste, il s’adresse à un lectorat néofasciste/néonazi se situant à (la) droite du FN !
Directrice de la rédaction et gérante jusqu’en mars 2014 de Présent, quotidien proche des catholiques traditionalistes.
National catholique, proche à l’origine de Civitas.
Nationaliste contre-révolutionnaire, proche du Renouveau Français.

D’un point de vue scientifique la méta-étude de référence est parue en juin 2004 in The Lancet n°9424 Volume 363. Ecrite par le groupe collaboratif de chercheurs sur les facteurs hormonaux du cancer du sein, Abortion and breast cancer se base sur 53 études épidémiologiques réalisées dans 16 pays représentant 83.000 femmes pour conclure qu’il n’y a aucun lien entre les deux.

Par ailleurs sur la page dédiée à cette rumeur et mise à jour le 19 juin 2014, l’American Cancer Society indique en se basant sur 20 études postérieures à l’article du Lancet : « Mais les recherches et études scientifiques n’ont trouvé aucun lien de cause à effet entre avortement et cancer du sein ».

Pire, un long rapport (635 pages) de l’INSERM paru en 1998 et intitulé « Risques héréditaires de cancers du sein et de l’ovaire : quelle prise en charge ? » indique qu’accoucher accroît légèrement pendant dix ans le risque d’un cancer du sein (M. ESPIÉ et A. SASCO, Chapitre 2 Risque génétique et épidémiologie du cancer du sein).

Pour terminer comparons deux pays voisins (chiffres 2011) :

– France : 65,3 millions d’habitant-es, 209 300 avortements, 48 763 cas de cancers du sein en 2012

– Belgique : 11 millions d’habitant-es, 19 578 avortements, 10 337 cas de cancers du sein en 2012

La Belgique 6 fois moins peuplée recense 10,7 fois moins d’avortements que la France mais connait 940 cas de cancer du sein par million d’habitant contre 747 cas en France. Soit l’inverse de ce qu’affirme les anti-IVG, on pourrait donc même conclure de ce comparatif qu’avorter protège du cancer du sein (ce qui est évidemment faux : il n’y a aucun rapport prouvé entre les deux).

Pour en savoir plus, lire le 4 pages de la Fédération du Québec pour le Planning des Naissances : L’avortement : mythes les plus répandus.

           
Que penses-tu de cet article ?
  • Très intéressant (0)
  • Intéressant (0)
  • Utile (0)
  • Dispensable (0)
  • Sans intérêt (0)

Articles connexes